Print Friendly, PDF & Email

Baromètre

Accueil > Baromètre

Analyse du marché et des acteurs de la filière industrielle française de sécurité

Le poids économique du secteur est évalué à 30 Md€ (dont 50 % environ à l’export) – en hausse prévisionnelle de 5 % annuelle jusqu’en 2020 – et à 300 000 emplois pour la partie marchande ; et le volume d’activité s’élève à 60 Md€ (et près d’un million d’emplois). Présentation de l'étude, synthèse et infographie.

Publié le 26 novembre 2015 - DGE, SGDSN et ministère de l’Intérieur (Délégation ministérielle aux industries de sécurité)

Le secteur de la sécurité est essentiel. Il porte sur des enjeux forts, d’ordre économique, stratégique et sociétal. Pour y répondre, le gouvernement a créé en octobre 2013 le Comité de la filière industrielle de sécurité (CoFIS), qui a pour but de renforcer et de rénover le dialogue public-privé, sous la présidence du Premier ministre et le double secrétariat de la Direction Générale des Entreprises (DGE) et du Secrétariat général de la Défense et de la Sécurité nationale (SGDSN) ; ses objectifs sont l’animation de la filière sécurité, la structuration et la consolidation de son tissu industriel. La DGE, le SGDSN et le ministère de l’Intérieur (Délégation ministérielle aux industries de sécurité) ont confié la réalisation de la présente étude, dans le cadre du Pipame, aux cabinets Décision et Pierre Audoin Consultants afin d’affiner la connaissance de la filière industrielle française de sécurité.

L’étude a permis de définir une segmentation du marché en 58 sous-segments répartis en cinq grandes catégories dont trois concentrent le « cœur industriel » (évalué à 1 100 entreprises) au sein des activités marchandes (près de 10 000 entreprises), avec une dizaine de champions internationaux et une centaine de PME innovantes. Le rôle structurant de 19 pôles de compétitivité et de 36 laboratoires académiques a été mis en évidence pour la R & D.

Le poids économique du secteur est évalué à 30 Md€ (dont 50 % environ à l’export) – en hausse prévisionnelle de 5 % annuelle jusqu’en 2020 – et à 300 000 emplois pour la partie marchande ; et le volume d’activité s’élève à 60 Md€ (et près d’un million d’emplois) en comptabilisant aussi la sphère publique de la sécurité dont le rôle important est souligné.

Face aux offres étrangères, l’amélioration de la compétitivité de la filière devrait être fondée sur le développement des innovations dans tous ses segments, grâce aux forces de ses industries – notamment numériques, ou duales. En devenant plus visible, la filière est appelée à conquérir davantage le marché international, et à contribuer à la construction d’une politique industrielle d’envergure européenne.

Téléchargements

Sans parti pris et sans concession, Sécurité Privée est un magazine professionnel destiné aux acteurs de la sécurité, qu’ils soient clients ou prestataires, conseils ou conseillés, qu’ils exercent leur activité dans le secteur public ou le secteur privé.

Tous les magazines